Audio

"Informations"

Texte complet

Je t’ai entendu dire “adieu, adieu”
J’ai fermé les yeux et caché la douleur
J’ai senti tes pas traversant le soir
Et mes mains / lâches / ne t’ont pas retenue

Mon coeur a pleuré d’amour
Et dans le silence / résonnait ta voix
Ta chère voix, lointaine et perdue
Ta voix qui était mienne, ta voix pâle/

En ces nuit désolées secouées par le vent
Brillent les étoiles froides du remords
Et je me persuades de ton retour, une fois encore
Rebroussant le chemin de l’oubli et du temps.

Je sens que tes pas reviennent dans les miens
J’entends que tu m’appelles, emplie d’une mortelle fatigue
Pourquoi? je sais désormais cet acharnement inutile
Jamais, Jamais tu ne reviendras/

Je t’ai vu partir, dans un adieu
Je tremblais d’angoisse et j’ai caché la douleur
Puis j’ai compris que tu ne reviendrais pas
J’ai essayé de t’atteindre et tu n’étais déjà plus mienne

Mon coeur saignait d’amour
Et dans le souvenir résonnait ta voix
Ta chère voix, lointaine et perdue
Ta voix gelée, ta voix pâle

Je t’ai entendu dire “adieu, adieu”
J’ai fermé les yeux et caché la douleur
J’ai senti tes pas traversant le soir
Et mes mains / lâches / ne t’ont pas retenue
Je sens que tes pas reviennent dans les miens
J’entends que tu m’appelles, emplie d’une mortelle fatigue
Pourquoi? je sais désormais cet acharnement inutile
Jamais, Jamais tu ne reviendras/

[printfriendly]

3 Vidéos, 3 (interprétations) Différentes

Une production de:

Dario Da Silva

Dario Da Silva

pour Fórmula Tango Podcast
Scroll to Top

proximamente habilitaremos los registros al encuentro!

contacto A ESCENA

contacto@espacioaescena.com